Menu

Textes

REDUCTO ABSURDUM de toute expérience humaine, pièce pour figures et apnées (2005)

Juin 2005 - "J’ai écrit REDUCTO ABSURDUM de toute expérience humaine pour la piste d’un cirque sur laquelle une "famille" de personnages évolue sous l’œil voyeur du spectateur, multipliant les figures de styles et performances de vie en espérant échapper à la mort".

Sept personnages se succèdent dans l’arène.
Sept types qui ont appris à force de codes, attitudes, relations sociales,
à façonner des numéros de vie
Sept figures, en une plus ou moins famille, qu’on regarde faire leur cirque.
Il est question d’industrie pharmaceutique, de société malade, de remèdes et d’harmonie ;
il est question de productivité, de la transformation de la matière, du travail des mains, et de la création ;
il est question d’identité, de sol et de filiation ;
Je nous suis vu comme de vieux acrobates répétant inlassablement nos numéros, courant chaque jour un peu plus contre le temps, bravant chaque jour un peu plus la mort.
Je nous suis vu sur le fil avec la peur du vide et le vertige, suspendus quelques mètres au-dessus du gouffre et sans soutien autre que notre fameux savoir-faire.
Je nous suis vu paradant désespérément, chœur de bêtes de foire errant tragiquement sur la piste. Fuyant l’inéluctable processus de décomposition.
Visibles à 360°C.

REDUCTO ABSURDUM est un véritable défi au théâtre. Un texte colossal par sa densité et ses implications. Une œuvre, indiscutablement, qui avance plus par ressenti que par enchaînement de situations. Rapport au travail, vie de couple, difficulté à dire, vieillissement… "Réduit à l’absurde" nous fait entendre beaucoup de choses dans une langue juste, précise, violente, et surtout jamais ennuyeuse ! Du théâtre comme un traité d’humanité ? Gilles Granouillet, Comédie de Saint-Etienne.

Bourse découverte du Centre National du Livre en novembre 2005.
Coup de cœur du Théâtre de la Tête Noire, scène conventionnée pour les écritures contemporaines à Saran (45) en 2008.

LECTURES
Mise en espace par Cédric Veshambre/Cie Le souffleur de Verre à la Comédie de Saint-Etienne en avril 2009.
Laboratoire de recherche dirigé par Redjep Mitrovitsa au Centre de Développement Chorégraphique de Toulouse en février 2012.

CRÉATIONS
Création en cours par l’association Perspective Nevski*

> Lire un EXTRAIT DU TEXTE

COMMANDER LE TEXTE

Vous pouvez recevoir le manuscrit du texte en envoyant vos coordonnées complètes accompagnées d’un chèque de 15 euros à l’association Perspective Nevski - 31 rue Surcouf - 35000 Rennes.