Menu

Textes

CARNE, pièce à mâcher lentement (2007)

CARNE est le premier volet du diptyque "La permanence des choses, essai sur l’inquiétude".

Début de l’épopée de L’homme… Une épopée moderne pour un héros moderne : l’histoire d’un homme immobile traversé par des couches d’histoires, de cultures, de langues, d’assimilations et de rejets, et qui cherche à rester debout. Un homme presque seul, titubant dans l’espace flottant de la virtualité des rencontres, des échanges, des désirs ; navigant entre les mondes sans transition, aux prises avec des mots, des langues, des chairs ; cherchant à faire corps avec sa propre histoire, entre ce qui est vu et ce qui est perçu ; et s’écrivant sans autre repère que son propre point cherchant à garder le cap : celui de sa réalisation.

Aide à la création du Centre National du Théâtre en juin 2007.
Sélection par Acte II en avril 2009 (réunion des comités de lecture du Théâtre de la Tête Noire, France Culture, A mots découverts, Comédie de St Etienne, EAT…).

LECTURES
Mise en espace au Théâtre de la Tête Noire en avril 2009 par l’association Perspective Nevski,
et au Jeune Théâtre National par Olivier Martinaud en juin 2009.

CRÉATIONS
Création par l’association Perspective Nevski* en décembre 2012 au Théâtre du Cercle (Rennes).
Reprise au festival Mettre en Scène 2013.

Le texte est disponible aux ÉDITIONS LES EFFARÉES

> Lire un EXTRAIT DU TEXTE




- CARNE, pièce à mâcher lentement de Sandrine Roche © éditions Les Effarées (...)