Menu

Créations

La permanence des choses, essai sur l’inquiétude

La permanence des choses est un travail sur l’épopée. Une épopée moderne pour un héros moderne : celle d’un homme qui essaie d’inscrire sa trace, trouver sa place, affirmer sa singularité.

L’homme qui poursuit sa route tout au long de la pièce n’a rien d’un bon citoyen qui cherche le mérite et les honneurs. Il ne part pas non plus mourir pour la gloire. Contraint de justifier de sa place et de son existence, à la recherche d’un territoire propre à sa singularité, il fait partie – comme avant lui Bardamu et Robinson – de ces obscurs broyés par une machine médiatique et capitaliste aux allures guerrières…


Création février 2009 au 3bisF à Aix-en-Provence.
Création de la partie installation à la Fonderie au Mans en mars 2009.
Durée : 80 minutes

DISTRIBUTION
Texte : D’après Carne et Yèk, mes trois têtes de Sandrine Roche.
Mise en scène : Sandrine Roche.
Avec Myriam Assouline, Fred Costa, Loïc Even, Laurent Patissier, Sandrine Roche.
Lumières : Laurent Patissier
Création musicale : Fred Costa
Regard extérieur : Jean Gaudin

Production Blandine Delcroix / association Perspective Nevski*.
Aide à la création du CNT et de la DRAC Ile de France.
En résidence de création au Théâtre du Chaudron (Paris) et au 3bisF (Aix-en-Provence).
Aide à la résidence La Chartreuse, La ferme du Buisson, Scène Nationale de Marne La Vallée, CND à Pantin, La Fonderie au Mans.




La permanence des choses, essai sur l'inquiétude La permanence des choses, essai sur l'inquiétude La permanence des choses, essai sur l'inquiétude La permanence des choses, essai sur l'inquiétude La permanence des choses, essai sur l'inquiétude La permanence des choses, essai sur l'inquiétude La permanence des choses, essai sur l'inquiétude La permanence des choses, essai sur l'inquiétude La permanence des choses, essai sur l'inquiétude La permanence des choses, essai sur l'inquiétude La permanence des choses, essai sur l'inquiétude La permanence des choses, essai sur l'inquiétude